Sauvegardes : Importances et Manipulations

Afin de pouvoir mettre en application les méthodes et les explications données durant cette soirée de découverte, vous pourrez trouver sur cette page l’ensemble du contenu expliqué ainsi que les références citées. N’oubliez pas qu’en cas de problème, vous pouvez toujours demander !

Diapo de présentation de la soirée (2016) :

diapositive1 diapositive2 diapositive3 diapositive4 diapositive5 diapositive6 diapositive7

1- L’importance des sauvegardes 

  • Pourquoi faire une sauvegarde de ses données ?Les données sont l’ensemble de vos dossiers et fichiers présent sur votre machine (PC, portable…)

Car dans le cas où votre machine plante, ou tombe par terre, ou encore si vous vous le faite voler, ou encore si un 747 tombe sur votre maison : vos données sont perdues.

Il est donc important de sauvegarder ses données, notamment les plus précieuse afin de pouvoir retrouver vos données si le support sue lequel elles étaient.

2- Méthode : comment rendre ces sauvegardes moins contraignantes en les automatisant ?

En effet, comme décris plus haut, sauvegarder ces données est essentiel, surtout si celle-ci sont précieuses et/ou irremplaçables, mais les opérations de sauvegardes peuvent s’avérer contraignantes, car on ne pense pas toujours à le faire, à moins de se le noter quelque part, et les manipulations pour y arriver sont parfois compliquées à retenir. L’objectif de cette deuxième partie sera donc d’apprendre à mettre en place un dispositif de sauvegarde automatique, ainsi vous n’aurez plus à vous soucier de quand et comment les faire, et leur efficacités sera la même que si elles étaient faites manuellement.

Nous distinguerons trois principaux types de supports de vos sauvegardes :

  • Un support de stockage matériel : périphérique amovible (type clé USB, disque-dur externe ou même CD/DVD
  • Un support de stockage virtuel : espace web (cloud ou nuage)
  • Une sauvegarde sur votre réseau local personnel (chez vous)

Chacun de ces trois supports ont leurs avantages et leurs inconvénients, les supports matériels ont l’avantage d’avoir en général un espace de grande taille, pouvant alors sauvegarder une multitude de données, mais ont l’inconvénient de ne pas être infaillibles, ils peuvent casser, ou être perdus. A l’inverse, le support virtuel sera de plus petite taille (maximum 50Go gratuit) mais aura l’avantage d’être accessible depuis n’importe quel équipement connecté à internet et ne peut se perdre ou se casser. Le support réseau a l’avantage d’être situé chez vous, ce qui vous permet de restaurer rapidement vos données et de pouvoir sauvegarder une grande quantité. L’inconvénient est que cette méthode n’est pas infaillible, votre maison peut se faire cambrioler ou il se peut encore que le dispositif réseau (box en général) subisse aussi un problème (logiciel ou matériel).

Il vous appartient donc de choisir le support qui vous est le plus adapté en fonction de vos besoins (masse de données, accessibilités, moyens etc…)

Soyez rassuré, il n’y aura pas de différence dans la complexité de la mise en place d’un dispositif automatique pour quelque support qu’il soit.

Afin de faciliter l’automatisation des sauvegardes, nous allons utiliser des outils (logiciels) spécialisés, simples d’emploi et gratuits.

 

Support de stockage matériel

Pour les sauvegardes sur ce types de support, nous pourrons utiliser plusieurs types de sauvegarde, voici quelques explications :

  • Sauvegarde complète : La sauvegarde complète ou totale (voire normale selon l’outil utilisé) permet de sauvegarder toutes les données, les répertoires et les sous répertoires sélectionnés. C’est le type de sauvegarde le plus rapide, le plus simple, et le plus précis pour restaurer les données sans erreurs. Cependant, les sauvegardes complètes prennent beaucoup de temps et évidemment beaucoup d’espace pour de gros volumes de données.
  • Sauvegarde incrémentale : La sauvegarde incrémentale permet de sauvegarder les données qui ont été modifiées ou ajoutées depuis la dernière sauvegarde complète ou incrémentale. La sauvegarde incrémentale permet de sauvegarder les dernières modifications sur les fichiers plus rapidement qu’avec une sauvegarde complète. L’inconvénient de la sauvegarde incrémentale est le temps, la complexité, et la fiabilité de la restauration des données.
    En effet pour restaurer les données du jour J il faut déjà restaurer la dernière sauvegarde complète, puis restaurer les unes après les autres les sauvegardes incrémentales jusqu’au jour J.
  • Sauvegarde différentielle : La sauvegarde différentielle permet de sauvegarder les données qui ont été modifiées ou ajoutées depuis la dernière sauvegarde complète. La sauvegarde différentielle permet comme la sauvegarde incrémentale de sauvegarder les données plus rapidement qu’avec une sauvegarde complète, mais prend plus de temps qu’une sauvegarde incrémentale. Cependant, ce type de sauvegarde possède moins d’inconvénients que la sauvegarde incrémentale.
    En effet, pour restaurer les données du jour J il faudra restaurer la dernière sauvegarde complète puis la sauvegarde différentielle du jour J, procédé plus rapide que celui de la sauvegarde incrémentale. La sauvegarde différentielle a tout de même un inconvénient, elle ne permet que de restaurer les données dans leur dernier état sauvegardé et non un état antérieur à la dernière sauvegarde.

Maintenant que nous avons tous compris sur les différentes sauvegardes possibles, passons aux outils :

1. Cobian Backup, un petit logiciel (en Français), qui répond parfaitement à l’objectif de cette partie, réaliser quotidiennement une sauvegarde des données que l’on veut vers un support amovible ou un serveur FTP (pour ceux qui en posséderait un ou qui aurait par exemple un routeur avec disque-dur intégrer et accès par protocole FTP comme la FreeBox Révolution par exemple)

Prenons comme exemple, cette topologie basique :

– Sauvegarde du dossier Mes Documents tous les 60 jours.

2. SyncBack : un autre petit logiciel, très connu, lui aussi traduit en Français, malgré son petit nom Anglais, tout comme le premier outil, il distinguera plusieurs types de sauvegardes : une sauvegarde simple (complète) et une synchronisation, qui mettra donc à jour de façon parallèle deux éléments de données (répertoire, fichier, réseau).

 

 

Support de stockage virtuelle

Pour ce qui est des sauvegarde sur un support virtuel, tel un espace Cloud, le type de sauvegarde sera unique, il s’agira d’un sauvegarde complète sous forme de synchronisation, c’est-à-dire que une seule sauvegarde sera enregistrée et cette sauvegarde ne contiendra que les éléments de données téléchargés lors de la dernière sauvegarde. 

Cette automatisation de sauvegarde de vos données locales vers le Web pourra se faire de deux façons pour la plupart des cas.

Soit, en utilisant une application cliente (officielle) du service de Cloud, vous pourrez alors intégrer dans votre système un dossier tampon entre vos données locales et vos données sur le Cloud, qui s’occupera de répliquer les données pour les synchroniser. C’est-à-dire que vous enregistrerez vos données directement dans ce dossier synchronisé, vous n’aurez aucune autre manipulation à effectuer, l’application cliente s’en chargera pour vous.

Vous pouvez aussi enregistrer vos données sur vos dossier locaux (sur un support matériel interne ou externe)  et par la suite les télécharger vers votre espace Cloud, auquel cas, si un élément est déjà présent sur cette espace Cloud, il sera remplacé par le plus récent, il faudra sinon créer deux fichiers nommés différemment.

Pour réaliser cette sauvegarde complète en ligne, nous allons, de même que pour les sauvegardes sur support matériel utiliser des outils simples et gratuits pour réaliser ces taches.

Il est cependant important que vous choisissiez le service de stockage en ligne qui vous convient, en fonction de vos besoins (volume des données, accessibilité etc…), afin de vous aider à choisir, voici un petit tableau récapitulatif pour comparer les différents services que l’on trouve aujourd’hui sur le Web.

Comparaison des services CloudVoila, maintenant que vous avez choisis le service de Cloud qui vous convient, et que vous avez créer un compte, nous allons pouvoir passer aux outils :

Pour commencer, voici les applications clientes des différents services cités plus haut, la plupart permettent de créer un dossier tampon au sein de votre système, que vous pourrez par la suite trouver dans votre explorateur de fichier, ou directement dans l’application cliente ou sur l’interface web.

Support de stockage réseau

Aujourd’hui, certains routeurs (box) ont un disque sur intégré et offre notamment l’avantage d’être accessible depuis internet. La masse de données est variable peut être conséquente pour effectuer des sauvegardes complètes.